Les films événements de la rentrée : Shang-Chi, Dune, Boîte noire… – Actus Ciné

Les films événements de la rentrée : shang-chi, dune, boîte noire... - actus ciné

Shang-Chi, Dune, Boîte noire, Délicieux, Ride Your Wave, Malignant… Découvrez notre sélection des films à ne pas manquer à la rentrée !

PAR BRIGITTE BARONNET, MARINE DE GUILHERMIER, MAXIMILIEN PIERRETTE, VINCENT FORMICA

1ER SEPTEMBRE

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux – Avec Simu Liu, Awkwafina et Tony Leung

Marvel au cinéma : Phase IV – Acte II. Après les adieux de Black Widow, place aux débuts de Shang-Chi, premier super-héros d’origine asiatique à tenir le haut de l’affiche d’un film du studio. Incarné par le méconnu Simu Liu, il voit son passé refaire surface lorsque la mystérieuse organisation criminelle dirigée par son père se lance à ses trousses. L’occasion de découvrir un nouveau pan du MCU grâce à cette origin story musclée en forme d’histoire de famille, qui mêle magie et combats d’arts martiaux stylés.

Malignant – Avec Annabelle Wallis et Maddie Hasson

Entre deux épisodes d’Aquaman, James Wan replonge dans l’horreur et nous avec. Créateur de Saw, Insidious et Conjuring, il nous dévoile son nouveau bébé : Malignant. Soit l’histoire de Madison, en proie à des rêves dans lesquels elle assiste à des meurtres avant de réaliser, à son réveil, que ceux-ci ont bien eu lieu. Et que le tueur pourrait être lié à son passé. Un film aux accents de slasher qui nous balade, avec son héroïne, entre plusieurs niveaux de réalité et nous rappelle qu’on peut toujours compter sur son réalisateur pour nous faire trembler au cinéma. 

Ride Your Wave – De Masaaki Yuasa

Auteur d’oeuvres marquantes comme Devilman Crybaby ou Lou et l’île aux sirènes, Masaaki Yuasa est de retour avec Ride Your Wave. Dans son style caractéristique, coloré et flamboyant, le cinéaste nous conte l’histoire d’Hinako, une jeune fille passionnée de surf. Cette dernière déménage dans une ville balnéaire. Lors d’un incendie, elle est sauvée par un pompier nommé Minato. De cet incident va naître une incroyable fusion entre deux êtres que tout oppose. Mais Minato, jeune débutant surfeur, se retrouve un jour englouti par la mer. Alors que tout le monde tente de surmonter sa peine, Hinako s’accroche à l’esprit de son ami, qui rejaillit dans sa vie sous forme d’eau… Commence alors un nouveau chapitre de leur romance.

Un Triomphe – Avec Kad Merad, Pierre Lottin, Sofian Khammes

Après avoir pris sous son aile un jeune prodige du violon dans La Mélodie, Kad Merad joue à nouveau les mentors dans Un Triomphe. Cette fois, il se glisse dans le costume d’Etienne, un acteur en galère. Pour boucler ses fins de mois, ce dernier accepte d’animer un atelier théâtre en prison. Surpris par les talents de comédien des détenus, il se met en tête de monter avec eux une pièce sur la scène d’un vrai théâtre. Commence alors une formidable aventure humaine. Inspiré d’une histoire vraie, Un Triomphe réunit un casting de jeunes talents prometteurs autour de Kad Merad, comme Pierre Lottin (Les Tuche) ou Sofian Khammes (Le Monde est à toi, La Nuée).

Gogo – De Pascal Plisson 

Pascal Plisson, le réalisateur du documentaire Sur le chemin de l’école, revient avec un film abordant à nouveau la difficulté de l’accès à l’éducation dans certaines parties du monde. Dans Gogo, il s’intéresse à une Kényane de 94 ans qui, voyant que certaines de ses arrière-petites-filles n’étaient pas scolarisées, a décidé de s’inscrire elle-même à l’école pour les motiver. Elle est ainsi devenue la plus vieille écolière du monde et s’est lancée pour défi de réussir son examen de fin de primaire. Réalisé sans voix-off et au plus près de son sujet, l’attachante et déterminée Gogo, ce documentaire est un joli plaidoyer pour la scolarisation des jeunes filles.

8 SEPTEMBRE

Respect – Avec Jennifer Hudson et Forest Whitaker 

Premier long-métrage de la réalisatrice sud-africaine Liesl Tommy, Respect retrace le parcours d’Aretha Franklin, de ses débuts d’enfant de chœur dans l’église de son père à sa renommée internationale. C’est la chanteuse oscarisée pour sa prestation dans le film musical Dreamgirls Jennifer Hudson qui prête ici ses traits à la Reine de la Soul. Son père exigeant et un peu étouffant est quant à lui incarné par Forest Whitaker.

Serre Moi Fort – Avec Vicky Krieps et Arieh Worthalter

“Ça semble être l’histoire d’une femme qui s’en va”, nous dit le bref synopsis de la nouvelle réalisation de Mathieu Amalric. Comment ? Pourquoi ? Adapté de la pièce (jamais mise en scène) “Je reviens de loin” de Claudine Galéa, le long métrage s’articule autour d’un mystère qui se dévoile petit-à-petit, au gré du voyage (intérieur et extérieur) du personnage incarné par Vicky Krieps. Mieux vaut donc en savoir le moins possible avant de découvrir ce récit plein de douceur, qui entremêle sons et images et fait monter l’émotion par petites touches, jusqu’à son final bouleversant.

Boîte noire – Avec Pierre Niney, Lou de Lâage, André Dussollier

Que s’est-il passé à bord du vol Dubaï-Paris avant son crash dans le massif alpin ? Technicien au BEA, autorité responsable des enquêtes de sécurité dans l’aviation civile, Mathieu Vasseur, campé par Pierre Niney, est propulsé enquêteur en chef sur une catastrophe aérienne sans précédent. Erreur de pilotage ? Défaillance technique ? Acte terroriste ? L’analyse minutieuse des boîtes noires va pousser Mathieu à mener en secret sa propre investigation. Il ignore encore jusqu’où va le mener sa quête de vérité. Mis en scène par Yann Gozlan, ce thriller paranoïaque sera certainement l’événement cinéma de la rentrée ! Le cinéaste va nous plonger au coeur du BEA, institution mystérieuse et opaque, à travers un récit qui s’annonce haletant.

Délicieux – Avec Grégory Gadebois, Isabelle Carré, Benjamin Lavernhe

Délicieux, réalisé par Eric Besnard, nous entraîne à l’aube de la Révolution Française. Nous y rencontrons Pierre Manceron, cuisinier audacieux mais orgueilleux. Ce dernier est limogé par son maître le duc de Chamfort. La rencontre d’une femme étonnante, qui souhaite apprendre l’art culinaire à ses côtés, lui redonne confiance en lui et le pousse à s’émanciper de sa condition de domestique pour entreprendre sa propre révolution. Ensemble, ils vont inventer un lieu de plaisir et de partage ouvert à tous : le premier restaurant. Une idée qui leur vaudra clients… et ennemis. Ce film culinaire risque bien de vous donner terriblement faim ! Grégory Gadebois semble parfait en cuisinier de génie un poil bourru, faisant face à une apprentie pas comme les autres campée par Isabelle Carré. Benjamin Lavernhe en aristocrate odieux saura aussi nous dérider les zygomatiques à coup sûr !

Les Méchants – Avec Djimo, Roman Frayssinet, Ludivine Sagnier

Préparez-vous à voir débarquer les bad guys les plus débiles de France ! Dans Les Méchants, les humoristes Djimo et Roman Frayssinet incarnent Patrick et Sébastien, des jeunes qui s’apprêtent à vivre la pire journée de leur existence. Après avoir volé une console de jeux vidéos à des migrants, Sébastien tente de la revendre à Patrick, un gentil. Jusqu’ici, rien de bien méchant. Mais quand un rappeur tout juste sorti de prison, une présentatrice de télévision prête à tout pour faire le buzz et des trafiquants de clics s’en mêlent… Patrick et Sébastien deviennent les Méchants les plus recherchés de France. Réalisée par Mouloud Achour, la comédie réunit une brochette de jeunes humoristes découvert par l’animateur de Canal+ dans son émission Clique. Une kyrielle de guests sera également présente, avec notamment Mathieu Kassovitz à fond dans l’auto-dérision.

15 SEPTEMBRE

Dune – Avec Timothée Chalamet, Zendaya et Rebecca Ferguson

36 ans après David Lynch, Denis Villeneuve nous offre une nouvelle adaptation de Dune, classique de la littérature signé Frank Herbert et réputé inadaptable. Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac, Zendaya, Jason Momoa, Josh Brolin ou encore Javier Bardem sont au casting de ce film épique qui a nécessité trois années de travail. Attendu à Noël 2020, il a été décalé de près d’un an en raison de la pandémie de Covid-19. Un report accepté par le réalisateur québécois afin que le public puisse assister en toute sécurité à ce spectacle qui, selon lui, est à voir au cinéma… d’où sa colère quand la Warner a annoncé que tous les titres de son line-up 2021 seraient disponibles en simultané sur la plateforme HBO Max aux Etats-Unis.

L’Origine du monde – Avec Laurent Lafitte, Karin Viard, Vincent Macaigne et Hélène Vincent

Attention, comédie décapante ! Pour sa première réalisation, Laurent Lafitte nous offre une comédie grinçante, osée, qui promet de faire beaucoup réagir ! Adaptée d’une pièce de Sébastien Thiéry, L’Origine du monde a pour héros un homme dont le coeur semble avoir cessé de battre… Les subterfuges employés pour tenter de faire battre à nouveau sont coeur promettent des rebondissements plus fous les uns que les autres. Si l’humour occupe une large place de ce film centré autour d’un quatuor désopilant (Laurent Lafitte, Karin Viard, Vincent Macaigne et Hélène Vincent), le film a pour ambition de s’intéresser à des sujets plus profonds comme le poids du secret dans la famille et la manière de s’émanciper quand on a grandi dans le mensonge… L’Origine du monde a reçu le Label Cannes 2020.

Blue Bayou – Avec Justin Chon et Alicia Vikander

Retenez bien le nom de Justin Chon : interprète d’Eric dans la saga Twilight, il signe son quatrième long métrage en tant que réalisateur. Mais Blue Bayou est le premier à parvenir jusqu’à nos salles, et il pourrait marquer les esprits. Passé par Cannes et attendu à Deauville, ce drame poignant s’articule autour de la statistique effrayante du nombre d’enfants d’origine étrangère adoptés par des Américains et aujourd’hui menacés d’expulsion des États-Unis. Face à Alicia Vikander, il questionne les notions de famille et d’identité et se révèle être un cinéaste à suivre de ce côté de l’Atlantique, tant il parvient à nous émouvoir.

Le Genou d’Ahed – Avec Avshalom Pollak et Nur Fibak 

Le Genou d’Ahed suit un cinéaste israélien qui prépare un film autour de l’activiste palestinienne Ahed Tamimi, arrêtée en 2017 pour avoir frappé un militaire israélien. Puis la rencontre de ce réalisateur engagé avec une fonctionnaire du ministère de la culture. Récompensée du Prix du Jury au Festival de Cannes 2021, cette œuvre exigeante, presque expérimentale, de Nadav Lapid porte un message politique fort et très critique envers la censure et la conscription en Israël.   

La Proie d’une ombre – Avec  Rebecca Hall et Sarah Goldberg 

Présenté au Festival de Sundance en 2020 et prochainement en compétition au Festival de Deauville qui se tiendra du 3 au 12 septembre, La Proie d’une ombre est la nouvelle réalisation de David Bruckner, trois ans après le film d’épouvante Netflix Le Rituel. Ce thriller angoissant dans la veine d’Invisible Man est porté par Rebecca Hall, vue cette année dans Godzilla vs Kong. Elle y incarne une jeune femme dont le mari s’est récemment suicidé et dont les repères vont peu à peu s’effondrer après la découverte des sombres secrets de ce dernier. Stacy Martin, Sarah Goldberg, Evan Jonigkeit et Vondie Curtis Hall complètent la distribution. 

22 SEPTEMBRE

Tout s’est bien passé – Avec Sophie Marceau et André Dussollier 

Réalisé par François Ozon et adapté du roman autobiographique Tout s’est bien passé de son amie Emmanuèle Bernheim, le film du même nom a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2021. Sophie Marceau y est bouleversante en fille dévouée d’André Dussollier, qui livre lui aussi une prestation très impressionnante. L’acteur campe un homme bourru de 85 ans qui, extrêmement diminué par un AVC, demande à sa fille de l’aider à mourir.

Stillwater – Avec Matt Damon et Camille Cottin

Un Américain à… Marseille ! Foreur dans l’Oklahoma, Bill Baker débarque dans la cité phocéenne pour rendre sa visite à sa fille, emprisonnée pour un meurtre qu’elle affirme ne pas avoir commis. Cinq ans après l’oscarisé Spotlight, la quête de vérité est au coeur du nouveau film de Tom McCarthy. Stillwater n’est toutefois pas le Taken du Sud qu’il paraît être, mais plutôt un drame aux accents policiers inspiré de l’affaire Amanda Knox, qui réussit à éviter les clichés sur Marseille dont Hollywood raffole. Le tout porté par un duo Matt Damon – Camille Cottin aussi surprenant que solide.

La Troisième Guerre – Avec Anthony Bajon, Leila Bekhti, Karim Leklou…

Beau trio à la tête de La Troisième Guerre ! Le film réunit des acteurs et actrices en vue : Anthony Bajon (Teddy, Les Méchants), Leila Bekhti (Les Intranquilles, La Flamme) et Karim Leklou (Bac Nord, Hippocrate). Pour son premier long-métrage, le réalisateur Giovanni Aloi a choisi de s’intéresser aux militaires de l’opération Sentinelle à Paris et au désoeuvrement qui peut s’emparer d’eux. “J’étais à Paris au moment des attentats en 2015. En deux jours, la ville a complètement changé. Je n’avais jamais perçu un tel silence dans la capitale, une telle terreur. Je les ai beaucoup observés à ne rien faire pendant des heures. Avec ces militaires, j’étais face à un paradoxe : celles et ceux qui deviennent soldats ont choisi ce métier pour se rendre utiles à la société ; or, en tant que sentinelles, ils se retrouvent désœuvrés“, explique le cinéaste pour présenter ses intentions avec ce film. La Troisième Guerre est passé par le Festival de Venise et le Festival Polar de Reims.

29 SEPTEMBRE

Flag Day – Avec Sean Penn et Dylan Penn 

Présenté en compétition au Festival de Cannes 2021, Flag Day de Sean Penn a plus séduit les festivaliers que son essai précédent, The Last Face. Dans ce long-métrage inspiré d’une histoire vraie, l’acteur-réalisateur se glisse dans la peau d’un faussaire dont la fille va essayer de réussir dans la vie malgré les délits répétés de son père. Surtout, il y filme sa propre fille, Dylan Penn, qui pour son premier grand rôle au cinéma crève l’écran dans ce rôle de jeune femme luttant pour guérir des blessures de son passé.

Candyman – Avec Yahya Abdul-Mateen II et Teyonah Parris

Trois décennies après sa première apparition, il faut toujours citer son nom cinq fois devant un miroir pour qu’il vienne semer la mort. Candyman est de retour avec une suite dans laquelle Anthony McCoy, le bébé enlevé du premier opus, revient dans le quartier de Cabrini Green, à Chicago. Incarné par Yahya Abdul-Mateen II (Watchmen), cet artiste-peintre va s’inspirer des mythes locaux, dans un lieu en pleine gentrification, sans se douter que son passé risque de resurgir sous une forme monstrueuse et sanglante. Produite par Jordan Peele et confiée à Nia DaCosta, future réalisatrice de Captain Marvel 2, cette relecture tombe à pic tant elle semble en phase avec l’actualité brûlante aux États-Unis, et notamment les questions du racisme.

Les Intranquilles – Avec Leila Bekhti, Damien Bonnard et Gabriel Merz Chammah

On connait la sensibilité de Joachim Lafosse pour raconter les difficultés du couple, comme dans le remarquable L’Economie du couple. Après avoir filmé ce couple séparé qui se déchirait, ici Lafosse nous fait suivre un couple qui fait tout pour tenir, résister face aux aléas de la maladie. Le personnage de Damien (Damien Bonnard) est en effet atteint de troubles bipolaires, provoquant des phases maniaco-dépressives. Une partition intense, souvent éprouvante, aux côtés duquel on retrouve Leïla Bekhti dans l’un de ses plus beaux rôles dramatiques. La mise en scène, au plus près des personnages, nous plonge dans cet d’intranquillité. 

Eugénie Grandet – Avec Joséphine Japy, Olivier Gourmet, Valérie Bonneton

Une adaptation de Balzac peut en cacher une autre ! Cet automne, ce ne sont pas un, mais deux films adaptés de l’auteur de La Comédie humaine qui sortiront sur grand écran. Avant les Illusions perdues mises en scène par Xavier Giannoli (le 20 octobre prochain), on pourra découvrir Joséphine Japy (Mon inconnue) en Eugénie Grandet, aux côtés d’Olivier Gourmet, Valérie Bonneton et César Domboy, chez Marc Dugain (L’Echange des princesses). L’arrivée soudaine du neveu de Grandet, un dandy parisien orphelin et ruiné, va bouleverser la vie de la jeune fille. L’amour et la générosité d’Eugénie à l’égard de son cousin va plonger le Père Grandet dans une rage sans limite. Confronté à sa fille, il sera plus que jamais prêt à tout sacrifier sur l’autel du profit, même sa propre famille… 

Related Posts

error: Content is protected !!