Alors que la programmation ciné de CANAL+ fait la part belle à la sélection cannoise de 2019, ce n’est pas tout ! Jugez-en avec cette liste de longs métrages qui nous redonnent le goût de la liberté et nous aident à renouer avec la joie de vivre.

Retrouver ses proches

Ce qui nous a manqué à tous, pendant le confinement, c’était nos proches, les déjeuners du dimanche en famille et les moments partagés, même si l’on sait d’avance que la Tante Berthe ou que le cousin gaffeur vont nous agacer. Pour se remettre dans le bain, deux longs métrages parfaitement dans le thème et disponibles sur myCANAL en mai. D’un côté, Fête de famille, film choral porté par Catherine Deneuve en matriarche, Emmanuelle Bercot et Vincent Macaigne en fratrie qui à du mal à se comprendre, entourés de toute une galaxie de membres de la famille attablés dans un splendide jardin ensoleillé même si l’ambiance n’est pas au beau fixe.

De l’autre, Les Estivants, une pépite signée Valeria Bruni Tedeschi, qui croque avec son cynisme mordant les relations au sein d’une famille très bobo qui ressemble étrangement à la sienne dans la vraie vie, avec notamment un clin d’œil appuyé au couple formé par Carla Bruni et Nicolas Sarkozy.

 

Retourner à l’école

Pour ceux qui s’impatientent de la réouverture des collèges, des convocations dans le bureau de la CPE, des conseils de classe qui se transforment en règlements de comptes, ou tout simplement de l’énergie juvénile qui traverse tout établissement scolaire, retournez en classe avec le feel good movie La Vie scolaire. Co-signé Grand Corps Malade et Mehdi Idir, ce carton indiscutable de la rentrée 2019 est disponible en exclusivité sur myCANAL !

 

Retrouver le boulot et les collègues

Pour dédramatiser toutes les questions que l’on se pose avec le retour au travail, surtout pour ceux qui n’ont pas vu leurs collègues pendant plusieurs semaines, cédez à l’appel de ces Rebelles, qui passent d’ouvrières insatisfaites à hors-la-loi que rien n’arrête… Non pas pour prendre exemple sur elles (le crime, c’est mal !) mais pour s’offrir une bonne tranche de rigolade avec un trio d’actrices qui fait des étincelles : Cécile de France, Audrey Lamy et Yolande Moreau.

Faire de nouvelles rencontres

Les rencontres, et les relations humaines en général, ont aussi été moins faciles pendant le confinement, au grand dam des plus sociables d’entre nous. Deux films peuvent aider à se remettre en selle pour aller vers l’autre. C’est le chemin parcouru par les deux héroïnes de ces deux films français qui ont, eux aussi, fait leur petit effet sur la Croisette l’année dernière : Sybil de Justine Triet, dans lequel Virgine Efira et Adèle Exarchopoulos nouent une relation très forte…

 

…et Une fille facile, de Rebecca Zlotowski, qui fait se rencontrer des personnes venues d’horizons et de classes sociales différents. Deux œuvres qui montrent à quel point les rencontres aident tout un chacun à mieux se connaître soi-même.

 

Voir du pays

Si l’on a bien compris que les grands voyages n’étaient pas à l’ordre du jour, il nous reste le cinéma pour aller d’un endroit à l’autre et s’extasier sur les grands espaces. Il y a par exemple Ibiza, haut lieu de villégiature qui rassemble des touristes venus des quatre coins d’Europe, et qui accueille, dans le film d’Arnaud Lemort, des vacanciers aussi célèbres que Christian Clavier, Mathilde Seigner et JoeyStarr.

 

Pour aller plus loin, on peut suivre les pas de Yao, dans lequel le jeune Lionel Louis Basse donne la réplique à Omar Sy dans une fable touchante qui met à l’honneur les paysages du Sénégal.

 

Enfin, pour sortir complètement des sentiers battus, on retrouve à nouveau Virginie Efira dans Continuer de Joachim Lafosse, un périple à cheval à travers les montagnes du Kirghizstan afin de redonner le sens des priorités à son fils. On en a tous besoin, non ?

 

Se remettre au sport

Pour terminer sur une note plus légère, plongez sans hésiter dans le grand bain de la bonne humeur avec Les Crevettes pailletées. D’après une histoire vraie, le film retrace sur un ton délibérément comique le parcours d’une équipe gay de water-polo entraînée par un joueur homophobe, et passe aisément des bonnets de bain aux combinaisons à paillettes, dans un grand élan d’humour et d’inclusivité. Avec notamment Alban Lenoir et Nicolas Gob, habitués à des rôles plus sérieux.

 

Tous ces films sont à retrouver en mai sur CANAL+ et disponibles via myCANAL.

Et pour rester dans le thème, découvrez le spot de la nouvelle campagne de CANAL+ qui célèbre la liberté retrouvée avec un extrait du poème “Liberté” de Paul Eluard lu par le journaliste amoureux de la culture et des lettres Augustin Trapenard, au son de la non moins fameuse musique du film Dernier domicile connu, signée François de Roubaix.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.